Vous êtes ici

Educateur spécialisé en situation d'emploi

Cette formation s’adresse essentiellement aux personnels des structures et services sociaux et médico-sociaux.

Programmée sur 21 mois (4 semestres), cette formation, qui prépare au diplôme d’Etat, s’inscrit dans le cadre de la formation professionnelle continue.

A ce titre, les coûts de formation sont généralement pris en charge par les organismes employeurs.

Les étudiants bénéficient d’une formation théorique et pratique allégée et individualisée.

Diplôme : DEES (diplôme d’Etat d’éducateur spécialisé)

  • Conditions d'inscription

    Peuvent se présenter aux épreuves d'admission mentionnées au dernier alinéa de l'article D. 451-42 du code de l'action sociale et des familles les candidats remplissant au moins une des conditions suivantes :

    • être titulaire du DEME justifiant avoir occupé un poste éducatif, d'une durée totale cumulée d'au moins 2 ans;
    • être titulaire au minimum d'une Licence ou un titre équivalent enregistré au RNCP dans les domaines suivants:
      • sciences de l'éducation
      • psychologie
      • sociologie/psychosociologie
      • anthropologie
    • être titulaire d'un diplôme du social de niveau III;
    • avoir partiellement validé le DEES dans le cadre d'une validation des acquis de l'expérience (VAE);
    • être titulaire d'un diplôme universitaire de technologie, mention "carrières sociales";
    • être titulaire d'une attestation de réussite à la formation dispensée par le Centre national de formation et d'études (CNFE) de la Protection judiciaire de la jeunesse;
    • être titulaire du diplôme d'Etat d'infirmer ou de puéricultrice;
    • avoir satisfait à 2 années de formation mention "éducateur spécialisé" au sein d'un IUT.
  • Epreuves de sélection

    Une épreuve écrite d’admissibilité sur un sujet de société ou un sujet relatif à la profession d’éducateur spécialisé.

    Un entretien d’admission (durée : 30 mn) avec un jury composé d’un professionnel et d’un psychologue.

    Les épreuves d'admission auront lieu début mai 2017. Une convocation indiquant la date précise sera envoyée courant avril.

  • Examen des résultats

    A l’issue des épreuves orales, les résultats des candidats sont examinés par un jury composé de sélectionneurs concernés, du Directeur de l'établissement ou de son représentant.

    Le jury de synthèse attribue une note finale sur 20 à chaque candidat. Tous les candidats ayant obtenu une note égale ou supérieure à 10 sont admissibles et figurent sur une liste d'aptitude unique arrêtée par une commission d'admission composée :

    • du Directeur du centre de formation ou de son représentant ;
    • du responsable de la formation préparant au diplôme d'Etat d'éducateur spécialisé.

     

    La liste d’admission est affichée au centre à la date définie par la D.R.J.S.C.S.
    Chaque candidat est informé par courrier de son résultat à la sélection.
    Les candidats déclarés non admis ont droit à communication de leurs résultats, et sur leur demande, à l'exposé des motifs de leur non admission.
    Les frais de sélection ne sont pas remboursés en cas d’échec.

     

  • Admission

    LES ALLEGEMENTS ET DISPENSES THEORIQUES

    L’admission en formation en situation d’emploi est conditionnée par la faisabilité de la formation en deux ans.

    La direction ou son représentant, établit pour chacun des candidats un programme de formation individualisé au regard des allègements de formation auxquels il peut prétendre.

    La dispense d’un domaine de formation entraîne la validation du domaine de compétence correspondant et donc la dispense de l’épreuve de certification s’y rapportant.

     

    DISPENSES

    Les titulaires du diplôme d'Etat de moniteur-éducateur (DEME) justifiant avoir occupé un poste éducatif, d'une durée totale cumulée d'au moins deux ans, sont dispensés :

    • du DF 1 « accompagnement social et éducatif spécialisé »;
    • des premières parties des DF 2, 3 et 4 dénommées « participation à l'élaboration et à la conduite du projet éducatif spécialisé », « travail en équipe pluri-professionnelle » et « implication dans les dynamiques institutionnelles » ainsi que des épreuves de certification s'y rapportant.

     

    Les titulaires d'un diplôme du social de niveau III sont dispensés des domaines de formation 3 et 4.

     

    LES AMENAGEMENTS DE LA FORMATION PRATIQUE

    La formation pratique bénéficie aussi d’allègements et peut, en partie, se dérouler sur le lieu d’emploi si celui-ci a signé une convention de partenariat avec le centre de formation.

    Les candidats en situation d'emploi d'éducateur spécialisé effectuent au moins deux stages d'une durée minimale de 8 semaines (280 heures) chacun hors structure employeur auprès d'un public différent.

    Les candidats titulaires du diplôme d'Etat de moniteur éducateur (DEME) ayant deux ans d’expérience professionnelle, s'ils sont en situation d'emploi d'éducateur spécialisé, n'effectuent que 8 semaines (280 heures) minimum de stage hors structure employeur auprès d'un public différent.

    Pour les autres candidats n'ayant pas à valider les quatre domaines de compétences du diplôme, une période de stage minimale est associée à chacun des domaines de formation constitutif de leur programme individualisé de formation. Cette période de stage minimale est de 16 semaines (560 heures) pour chacun des deux premiers domaines de formation et de 8 semaines (280 heures) pour chacun des deux derniers domaines de formation.

  • Financements

    Dans le cadre de la Formation Professionnelle Continue, c’est l’employeur ou l'organisme paritaire (OPCA, FONGECIF...) qui s’engage à payer la formation.

    • Un plan de formation de l’employeur (PAUF)
    • Un financement par l’employeur, hors PAUF
    • Un Congé Individuel de Formation (CIF)
    • Un Congé de Formation Professionnelle (CFP)


    La période de professionnalisation concerne :

    • tout salarié en CDI
    • les salariés en CDDI (contrat à durée déterminée d’insertion) conclu avec une structure de l’IAE (insertion par l’activité économique)
    • les salariés en contrat unique d’insertion (CDI ou CDD)
    • les agents de la fonction publique hospitalière


    L’Opca peut financer, dans la limite des fonds disponibles, les actions d’évaluation, d’accompagnement et de formation, dans le cadre de la période de professionnalisation, sur la base d’un taux forfaitaire de 12€ par heure de formation, sans dépassement des coûts réels.

    Le contrat de professionnalisation

    Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail conclu entre un employeur et un salarié. Il permet l’acquisition d’une qualification professionnelle (diplôme, titre, certificat de qualification professionnelle…) reconnue par l’État et/ou la branche professionnelle. L’objectif étant l’insertion ou le retour à l’emploi des jeunes et des adultes.

    Sont concernés les :

    • Jeunes âgés de 16 à 25 ans (18 ans dans le champ du travail social)
    • Demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus
    • Allocataires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ou de l’allocation aux adultes handicapés (AAH)


    Du côté des employeurs : tous les employeurs assujettis au financement de la formation professionnelle continue, à l’exception de l’État, des collectivités territoriales et de leurs établissements publics à caractère administratif.

  • Programme

    de 480 heures à 960 heures de formation théorique, réparties sur l’ensemble des DF, selon le projet individualisé de formation de l’étudiant.

    DF1 - Accompagnement social et éducatif spécialisé

    DF2 - Conception et conduite de projet spécialisé

    1ère partie : participation à l'élaboration et à la conduite du projet éducatif spécialisé 
    2ème partie : conception du projet éducatif spécialisé

    DF3 - Communication professionnelle en travail social

    1ère partie : travail en équipe pluri-professionnelle 
    2ème partie : coordination

    DF4 - Implication dans les dynamiques partenariales, institutionnelles et partenariales

    1ère partie : implication dans les dynamiques institutionnelles 
    2ème partie : travail en partenariat et en réseau

  • Coût

    Les coûts sont réévalués chaque année.

    • Tarifs appliqués pour la rentrée 2016 :
      • 960 h : 11 080 €
      • 480 h : 5 318 €

     

    • Frais de sélection :
      • 65€ pour l'écrit
      • 75€ pour l'oral
  • Contact

    Informations :

     es-fse@stho.org

    01 42 88 81 31

     

     

  • Fichier(s) téléchargeable(s)